Plongez dans un Paradis Obscur…

Il y a moins d’un an de ça, je lisais le premier tome de la saga Métamorphose, de Ericka Duflo. Après avoir somnolé quelques mois dans ma PAL, j’ai enfin eu l’occasion d’en sortir la suite des aventures de Senna.

Petit résumé du tome 1 :

Pour rappel, nous suivons Senna, une adolescente rebelle qui a du mal à trouver ses repères depuis le décès de sa mère. Afin de la recadrer (mais aussi de la protéger…), son père l’envoi dans un pensionnat en Alaska. Mais quitter ses amis n’est pas l’unique préoccupation de Senna qui a, depuis peu, une étrange marque qui s’étale sur la surface de son dos.

1

Durant ce premier livre, Senna va apprendre deux choses : qu’il est temps pour elle de prendre ses propres décisions, et que d’autres créatures peuplent la Terre (et elle en fait partie !). Elle fera notamment la connaissance de Ian, un jeune homme aussi séduisant que sombre.

Si vous n’avez pas encore lu le tome 1, éloignez vous, il va y avoir des spoils…

Le tome 1 de Métamorphose était une introduction agréable qui posait les principaux décors de l’univers d’Ericka Duflo. Bien que les événements s’enchaînent d’une manière assez prévisible, ma lecture a été agréable. J’ai surtout apprécié le dénouement, lorsqu’on apprenait que Senna était en fait… Une Harpie. De quoi nous changer des vampires, sorcières et autres loups-garous.
J’attendais donc la suite avec beaucoup d’exigences. Les tomes 2 sont généralement mes préférés, car ils permettent de rentrer complètement dans l’histoire de l’auteur, (l’univers étant posé dans le tome précédent). Et Paradis Obscur a répondu à 80% de mes attentes !

« L’énergie de l’air déferlait autour de nous, nous enveloppant dans une douce tempête, un cocon sombre mais profondément réconfortant. En extase, les bras ouverts, nous nous mîmes à danser avec elle »

2

Tout d’abord, j’ai beaucoup apprécié que la totalité de l’histoire se focalise sur l’apprentissage de Senna à devenir une Harpie. J’aime quand un livre prend son temps et j’avais besoin que ce tome soit destiné à cet approfondissement. Les Harpies sont un peuple que je n’ai jamais eu l’occasion de découvrir à travers mes (nombreuses) lectures, aussi je souhaitais en savoir le plus possible. Je ne suis pas encore rassasiée, mais Ericka Duflo m’a fournit suffisamment d’éléments pour que je me sente à l’aise avec ce monde, lorsque j’entamerais le tome 3.

Ensuite, j’ai trouvé le rythme bien soutenu et moins léger que le précédent livre. Senna se prend en main et j’aime la voir prendre des décisions et risques, même si elle fait des erreurs. Si le schéma global des deux premiers livres se ressemblent (apprentissage, amitié, menace), le deuxième se montre tout de même plus mature.

Oui, le roman est facile à lire, et parfois, tout nous semble assez idyllique, mais comme son nom l’indique, je pense que Paradis Obscur nous place dans un sentiment de confiance pour mieux nous déstabiliser par la suite.

***

Mes seules remarques négatives seraient par rapport à Céleno, la « reine » des Harpies, que j’ai trouvé un peu trop excessive et jeune pour son existence. Je m’attendais à rencontrer une dame maternelle, mais perfide, qui est prête à tout pour conserver son pouvoir, plutôt qu’une jeune femme diabolique et, il faut se l’avouer, pas très équilibrée. Le fait de lire à travers elle m’a un peu dérouté, car nous avons son point de vue direct et savons donc à l’avance quel plan elle manigance. J’aime que les méchants gardent une part du mystère pour me laisser le temps de deviner ses manigances.

Dans l’ensemble, ce fut donc une lecture très agréable et qui m’a donné envie de lire la suite. Métamorphose se trouve dans ma catégorie de livre doudou, que j’aime dévorer quand j’ai envie de me laisser bercer par l’histoire, sans avoir à établir des théories farfelus au fil des pages.

4/5