Partir avec lui et elle.

Ballade.

 

DSC00158 (2)DSC00182 (2)J’ai toujours été fascinée par la forêt. Parfois elle m’effraie, hantée par les contes de ma jeunesse, terrifiée par ses bruits inquiétants des animaux de la nuit. Parfois elle m’émerveille. Par son silence, la sensation d’un instant figé dans le temps, par ses odeurs multiples mais surtout par ses couleurs.

DSC00207

Avec l’amoureux et Gaïa nous sommes allés nous promener, ou plutôt nous perdre dans la forêt. Nous avons marché, arpenté les chemins. Nous nous sommes comporter comme des enfants, en sautant dans les flaques, armés de nos bottes en caoutchouc. Nous nous sommes imaginé dans Koh Lanta avec des épreuves d’équilibre. Nous avons été subjugués par la hauteurs des pins, et curieux face à cet arbre à champignons tout droit sorti d’un film de Tim Burton.

DSC00196 (2)

DSC00198

DSC00183 (2)

DSC00177 (2)

DSC00210

DSC00205

Cette ballade en forêt m’a fait pensé à cette citation de Jean Jacques Rousseau :  » Le monde de la réalité à ses limites ; le monde de l’imagination est sans frontières ». Ce jour là, régnait dans la forêt une drôle d’atmosphère. Un lumière bleutée, tirant sur du mauve éclairé la forêt, lui donnant une image de conte de fée. Je n’étais plus tout simplement J, mais j’étais une autre, perdue dans un monde magique, et féerique.

DSC00191

DSC00141

DSC00206

DSC00151 (2)

DSC00160