« 13 Reasons Why », le livre VS la série

Si vous êtes abonnés à Netflix, vous avez sûrement entendu parler de « 13 Reasons Why« . La nouvelle série qui fait déjà beaucoup parler d’elle car elle traite d’un sujet très délicat : le harcèlement et le suicide (vous la sentez venir la bonne humeur de l’article là ?).

A la base, « Treize Raisons » est un livre de Jay Asher. Il raconte l’histoire d’Hannah Baker, une adolescente qui s’est suicidée. Une semaine après le drame, Clay Jensen, un jeune homme sans histoire, reçoit sept cassettes. Dessus, Hannah explique les raisons qui l’ont poussée au suicide, et Clay en fait partie.

Autant vous dire qu’en lisant ce speech, j’ai été conquise. Voilà pourquoi il y a un an j’ai dévoré ce roman (la critique est ici). Alors quand Netflix a décidé de l’adapter en série, j’étais ravi. Et voilà mon avis (je vous préviendrai en cas de spoiler) !

Netflix's_13_Reasons_Why_title_screen

Dans l’ensemble, j’ai globalement aimé la série. J’y ai retrouvé la même envie de savoir, d’entendre Hannah (plutôt que de la lire cette fois). De voir les images de ce que j’avais imaginé durant ma lecture. Et dans les grandes lignes, je suis assez contente. Maintenant, forcément, la série a pris une autre voie.

Dans le livre, on ne suit QUE Clay. On ne ressent que ses émotions, son vécu et on n’apprend que son histoire à lui. Sa relation avec Hannah est d’ailleurs bien moins romancée. Dans la série, les scénaristes ont choisi de raconter l’histoire des autres personnages de l’histoire. Et parfois, c’est dommage, bien que nécessaire pour une série de 13 épisodes de 50 minutes.

Quand j’ai lu « 13 Raisons« , j’en voulais à ceux qui ont poussé Hannah à se tuer. Je n’avais pas envie de les plaindre, de les comprendre ou de leur trouver des excuses. Oui, les gens qui en persécutent d’autres ne sont pas foncièrement méchants. Mais ce livre parle d’Hannah et de sa souffrance, pas de celle des autres. Or la série nous enlève ça. Elle nous fait compatir et c’est dommage, parce que je n’avais pas envie qu’on trouve des excuses à certains protagonistes.

En somme, la série se déroule dans le présent du livre, mais raconte en même temps ce qu’on imagine qu’il se passe après, puisqu’on suit également les parents d’Hannah. J’ai beaucoup aimé voir leur réaction car elle est très réaliste. Ils ne sont pas vraiment évoqués dans le livre et c’était aussi un plus car, à la fin de la dernière page, j’espérais qu’Hannah soit encore en vie, que ce soit un coup monté. Ici, ce n’est même plus envisageable du coup.

 Cette série a cependant réussi à parler du suicide sans cliché, sans niaiserie. Alors oui, il y a des passages très durs, mais je pense que justement ils sont importants à montrer. Ici, on nous montre que non, le suicide ce n’est pas simple, ce n’est pas « fantasmé » et ce n’est surtout pas une option.

Je vous conseille donc de lire le livre, puis de regarder la série.

Attention, nous arrivons au passage SPOILER, alors fuis si tu n’en veux pas !

13-reasons-why

Il y a cependant quelques choses qui m’ont déçue dans cette série. Déjà, je n’ai pas exactement retrouvé la Hannah du livre. La Hannah un peu plus cynique et philosophique. Et surtout, pas la Hannah suicidaire. Et c’est peut être le gros problème de l’histoire.

Car dans le livre, Hannah a conscience que certaines décisions qu’elle prend sont mauvaises. Mais elle le fait exprès car elle s’auto-détruit. Elle ne s’aime plus, elle cherche une ultime raison d’en finir. Et ça, c’est réaliste. Car elle sombre et qu’abandonner est plus facile à présent. Tandis que dans la série, Hannah subit. Notamment à la fin.

(attention… ça va spoiler)

Dans le livre, Hannah va à la fête de Bryce et dans son jacuzzi. Elle se dégoute, il la dégoute pour ce qu’il a fait à son amie, mais elle le laisse la draguer et la toucher. Elle explique qu’ainsi, elle se détruit entièrement, qu’elle laisse les rumeurs sur elle se réaliser une unique fois avant de dire adieu. Comme si elle avait besoin de ça pour se tuer une première fois.

Malheureusement, dans la série c’est une autre histoire, puisqu’Hannah se fait violer par Bryce. Et je n’ai pas apprécié ça du tout. Dans le livre, Hannah prend la décision de s’auto-détruire. C’est un choix qui marque le moment où elle a définitivement abandonné. C’est un premier coup de lame. Dans la série, ont rend Bryce acteur de son suicide car il la viole, la salit. Il devient le grand méchant de l’histoire. Et Hannah devient alors victime de son suicide, et non actrice.

Le viol est un acte gravissime, traumatisant et à lui seul il peut mener quelqu’un à se tuer. Hannah n’a pas besoin de ça en plus. Ce que j’ai aimé à la base dans ce livre, c’est justement cette histoire d’effet boule de neige. Hannah se suicide pour des raisons qui lui sont propres, mais si on se fait avocat du diable, on se dit qu’au fond, ces raisons ne sont pas valables comparées à d’autres choses plus graves qui existent dans la vie. Seulement lorsqu’on est au lycée, qu’on est harcelé et mal dans sa peau, on n’y pense pas. On se dit que c’est ça l’enfer et que ça ne s’arrêtera pas. On n’est pas rationnel, on ne peut pas l’être. Alors oui, on peut ne pas comprendre le geste d’Hannah, mais dans la vrai vie ça se passe aussi comme ça. Il y a plus de jeunes qui se suicident parce qu’ils ont perdu leurs amis, leur amant ou qu’ils sont harcelés, plutôt que parce qu’ils ont un cancer, ou vont être à la rue, voire pire encore.

13-reasons-why-netflix

D’autres détails m’ont également froissé comme le temps que Clay met à lire les cassettes (dans le livre, il me semble qu’il met 2 ou 3 jours, pas semaines), le fait qu’on montre comment les élèves concernés vivent la situation, le rôle de Tony qui n’est pas franchement indispensable. Même la fin, est un peu décevante.

Dans le livre, Clay évoque Skye, une ancienne amie à lui qui est devenue plus ou moins gothique et qu’il a laissé tomber en entrant au lycée (dans la série, elle apparait très souvent). Il l’évoque de temps à autre et c’est à la fin qu’il décide de lui reparler. Et on comprend parfaitement qu’il fait ça pour ne pas refaire les mêmes erreurs, celles qu’il a commise en ne faisant pas assez attention à Hannah. Et c’était une bien meilleure fin à mon sens.

Je pourrai parler des heures de cette histoire, mais l’article risquerait d’être encore plus long. Donc tout ce que je peux vous dire pour conclure, c’est foncez !

Maintenant, à votre tour de me dire ce que vous avez pensé de « 13 Reasons Why » !