Moodbook #12 Uglies, de Scott Westerfeld

1

Histoire :

Tally Youngblood va bientôt avoir 16 ans. Bientôt, elle ne sera plus laide, bientôt elle subira l’Opération comme tous les jeunes Uglies de 16 ans. Bientôt elle sera une Pretty.

Les personnages :

Tally Youngblood : Adolescente de 16 ans, elle adore faire des bêtises, enfreindre les règles et espionner les jeunes Pretties. Elle est surtout obsédée par l’idée de devenir une Pretty afin d’être belle à son tour.

J’ai bien aimé comment l’auteur a traité son héroïne. Oui elle a une classe à la Katniss Everdeen, mais c’est surtout intéressant d’être dans la tête de quelqu’un qui désire ce que vous, lecteur, vous trouvez grotesque.

Perry : Meilleur ami de Tally, il a quelques mois de plus qu’elle ce qui veut dire qu’il est déjà devenu Pretty et qu’il attend Tally de l’autre côté de la ville et continuer ainsi leur bêtise.

Ce personnage est très -très- secondaire, mais il est important dans la façon de penser de Tally.

Shay : Ugly comme Tally, Shay va être celle qui va faire germer une idée dans sa tête : Et s’il n’y avait pas mieux au delà de Prettytown et de cette Opération ?

Shay est intrépide et plutôt instable par moment, émotionnellement. Elle n’est pas le personnage le plus attachant du roman, mais elle est l’élément déclencheur de la prise de conscience de Tally.

Mon avis :

En débutant cette lecture, je ne m’attendais pas à être surprise ou plus attirée que ça par l’histoire. J’ai pourtant beaucoup accroché au style de l’auteur (qui assure question description). Bien que les dialogues ne soient pas mes préférés, j’aime le caractère des personnages qui animent le récit et l’imagination de Scott Westerfeld pour cet univers dystopique assez réaliste.

Et vous, l’avez-vous lu ? T.