Etre claustrophobe et prendre les transports parisien.

Afficher l'image d'origine

Dessin de Kanako.

     L’année dernière j’ai eu mon concours pour être enseignante dans le secondaire, et comme beaucoup de jeunes profs j’ai été mutée dans le 93. Ma première pensée fut : HORREUR, comment je vais faire pour aller travailler ?! Durant ma scolarité, j’ai pu éviter les transports parisien, car j’avais une fac dans le 78. Mais là, aucune chance d’y échapper ! Alors après quasiment 1 an à prendre les transports, je vous livre quelques astuces pour survivre !

     Avant, tout il faut savoir que je suis vraiment très claustrophobe, et dans la vie de tous les jours cela peut être très compliqué. Par exemple je suis incapable de m’enfermer dans une pièce close. J’ai toujours besoin d’une issue. Dans les transports mes crises d’angoisses sont le résultat d’un trop plein de monde combiné à un environnement clos ; vous savez le fait d’être collée, serrée aux autres me donne l’impression d’étouffer, de suffoquer. Mon cœur se met à battre très vite, mes oreilles se mettent à siffler, les larmes commencent à couler. Alors, si vous êtes comme moi, voici quelques conseils.

1 – ÊTRE PRESSÉE PLUS JAMAIS TU NE SERAS.

Afficher l'image d'origine

Dessin de Kanako

     Cette année j’ai appris à être patiente. Après de nombreuses crises de panique et l’impression d’être passée pour une fille dérangée, j’ai décidé de devenir patiente et d’arrêter de me pressée. Vous loupez un RER, un métro ? Et bien tant pis, dans 5 minutes il y en aura un autre ! Alors pas de précipitation, on prend un bon livre, ou on se fait une bonne playlist, et on se moque des personnes qui s’entassent comme des moutons dans le métro.

2 – LES HEURES DE POINTE TU ÉVITERAS.

Afficher l'image d'origine

   Dessin de Carlo Artwork

    Ça peut paraître bête mais éviter les heures de pointe est surement la meilleure astuce pour ne plus avoir a stresser. Alors soit on emprunte les transports avant 8h, soit après 9h. Et puis le soir, on attend 18H30 pour quitter le boulot ( ou alors avant 16H30 ) !

3 – STRATÉGIQUE TU DEVIENDRAS !

Afficher l'image d'origine

     Le métro arrive, soit en première ligne. Les portes s’ouvrent ( laisse descendre les gens quand même ! ) et hop fonce dans le métro, et faufile toi directement dans une allée. Comme ça pas de risque de te faire écraser !

     Autre stratégie, choisir les wagons se situant à des extrémités, souvent ils sont vides !

4 – LES YEUX DOUX TU FERRAS.

     Technique à utiliser en cas d’extrême apocalypse ( en temps de grève quoi ! ). Il suffit d’ouvrir grand ses yeux et d’emprunter ta voix le plus douce pour obtenir tout ce que tu veux. Souvent, grâce à la gentillesse humaine j’ai pu me glisser dans une allée.

5 – LES YEUX TU FERMERAS.

Parfois, même si tu es assis(e), il y a un trop plein de monde, l’air devient peu à peu irrespirable, aucune fenêtres ne s’ouvrent et la panique commence à monter. L’astuce, c’est de mettre de la musique et de fermer tes yeux. Comme cela tu ne visualises pas le monde autour de toi. Le but c’est de penser à autre chose, de s’imaginer ailleurs. Mais pour être ailleurs, cela ne fonctionne pas toujours.

Si jamais vous avez d’autres astuces à partager avec moi, n’hésitez pas !

Afficher l'image d'origine

Dessin de Kanako

J.