J’ai lu la saga AFTER et…

Si vous trainez dans les Fnac, que vous lisez un minimum ou que vous marchez dans les rues, vous avez forcément croisé un livre ou une affiche de la saga After. Personne n’a pu y échapper, son auteur Anna Todd a fait le buzz grâce à la plateforme Wattpad. Alors que Fifty Shades of Grey s’adaptait au cinéma, décevant au passage les critiques, After s’arrachait dans tous les rayons et déchaînait la toile.

Pour ceux qui ignorent de quoi je parle, petit résumé : After est une saga de cinq tomes qui raconte l’histoire de Tessa, une étudiante modèle, dont la vie va être chamboulée par l’arrivée d’Hardin. Tessa est réservée, sérieuse et contrôle-freak. Hardin est colérique, grossier et charismatique. Alors forcément, ça promet des étincelles.

** ATTENTION, RISQUE DE SPOILER POUR LA SUITE (SI VOUS N’AVEZ PAS LU LA SAGA ET SOUHAITEZ GARDER UN PEU DE MYSTÈRE, ARRÊTEZ-VOUS LÀ) **

Mon histoire avec After a été en dent de scie tout le long de ma lecture. Mais je vous avouerai que lorsque J m’en a parlé la première fois je me suis dit « mouai… Ca sent le livre à l’eau de rose prévisible« . Et je n’avais pas entièrement tord.

Ce lisant très vite, j’ai englouti le Tome 1 en deux jours. Le rythme est agréable, bien que redondant, la mise en place de la relation est assez intéressante même si tout va trop vite. Je me suis dit « Why not« . Et malheureusement, lors du dénouement de ce premier livre, déception. C’est exactement ce que je m’étais imaginé dès les 10 premières pages.

Mais soyons fous, j’ai secoué ma motivation et j’ai attaqué le Tome 2 « juste pour voir« . Il faut reconnaître que la fin du Tome 1 donne envie de savoir la suite. Et puis voilà, arrivée à la moitié impossible d’accrocher. Les longueurs m’épuisent et je suis vite attirée par d’autre roman. Résultat, je délaisse la saga pendant presque 8 mois.

« Mais qu’est-ce qui t’a poussé à continuer si tu n’as pas accroché ? » me direz-vous. La curiosité. En une année, le soufflé After n’était pas retombé et j’avais besoin de savoir POURQUOI et de me faire un avis sur la saga entière. Parce que critiquer un dîner duquel on n’a mangé que l’apéro, ce n’est pas crédible. Alors durant deux semaines j’ai lu les 4 autres tomes.

Et au final, lire l’intégralité de la saga m’a fait réaliser que j’avais plutôt bien aimé le premier Tome. Des 5, c’est mon préféré. J’ai trouvé le deuxième plutôt indigeste car très long et sans grand rebondissement. Le troisième est sensiblement pareil mis à part un évènement qui booste un peu notre lecture. Pour le quatrième, c’était déjà un peu mieux même si ça fait beaucoup de retournement de situation. Quand au cinquième, il a le mérite d’être à sa place. Il n’est pas inutile, surtout en ce qui concerne l’évolution des personnages, bien que trop dramatique par moment.

after couverture

En conclusion ? Je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé cette saga, ni que je l’ai aimé. Si je devais la relire, je me contenterai du premier Tome et ça me suffira amplement. A mon sens, le 2 et 3 auraient dû être associés et raccourcis pour éviter la longueur qu’ils apportent à la saga et qui n’est pas forcément utile. Au contraire ça rééquilibrerait la vitesse du Tome 1.

Ensuite, en ce qui concerne la fin de la saga, je suis assez déçue. Non pas par le dénouement qui est plutôt réaliste, mais parce que j’aurai aimé une fin plus ouverte. Je n’ai pas besoin qu’on me raconte ce qu’il se passe tout le long de leur vie, je préfère me l’imaginer moi-même.

Enfin, ce qui me déçoit surtout dans cette saga, c’est la redondance des situations. Et ça ne concerne pas uniquement Tessa/Hardin. J’avais l’impression que l’auteur n’avait qu’un seul exemple de relation dans sa vie « le conflit ». Du coup, si vous n’aimez pas le personne d’Hardin, vous le retrouverez toujours quelque part.

Pour conclure, After n’est pas une mauvaise saga, elle est juste un peu indigeste de par sa longueur et ses redondances. Au fond, elle représente complètement la relation de Tessa et Hardin puisque au final, le personnage de Tessa passe rapidement au second plan (ce qui est dommage, surtout si comme moi vous n’accrochez pas avec Hardin. Surtout que Before est là pour avoir le point de vu complet d’Hardin). Je reconnaitrais à l’auteur d’avoir tout de même réussi à me toucher dans certaines discussions, ce qui n’est pas toujours facile à faire.

Et vous, avez-vous lu After ? Qu’en avez-vous pensé ? T.