Autour du globe #7 : Séoul

Pour ce deuxième papier « Autour du globe », c’est la pétillante Charlotte qui a accepté de nous parler de son année passée en Corée et plus particulièrement à Séoul. Charlotte c’est un brin de folie matérialisé en humaine et que j’ai rencontré durant mes études en école de mode. Une des plus belles rencontres que j’ai eu à faire, et sûrement la plus originale ! Retrouvez son univers sur son Tumblr et sur Instagram : @chae.ha

Découvrez son petit monde expatrié en Corée le temps d’une année

Présente-toi en quelques mots :

Mon prénom est Charlotte, je suis diplômée d’art appliqués et j’ai fait des études de mode. Is
sue d’une famille de globe-trotteurs je voyage depuis toute petite et j’ai une très grande affection pour les cultures asiatiques, en particulier la Corée  (pays dans lequel j’effectue actuellement un visa vacances/travail).

« En Corée, il est assez mal vu que vos confrères vous vois trop souvent habillé pareil, en particulier pour une fille. Personnellement je n’ai pas d’excuses j’ai toujours été accro au shopping haha »12273099_10153864482264391_1313199381_n

Où es-tu partie ? Combien de temps ? Pourquoi ? Coût du voyage ?

Depuis 2012 je pars régulièrement en Corée et ce au moins une fois par an pour des périodes variant de 2 semaines à 1 an (j’y vis actuellement en PVT). J’ai choisi la Corée en 2012 tout bonnement parce que j’avais déjà été au Japon (2 ans auparavant) et que les deux pays étant voisins, j’étais donc curieuse de découvrir leurs différences.

 J’ai commencé en particulier à m’intéresser à la culture, la musique, l’art et la mode.

Les coûts de mes voyages sont variables. La première fois où je suis restée 2 semaines, cela a dû me coûter aux alentours de 2000€. Pour mon départ pendant un an je suis partie avec un peu plus de 5000€ d’avance, tout en sachant qu’une fois sur place je travaille en tant que professeur de design et d’art pour des enfants coréens.

« C’est toujours impressionnant de voir que malgrès la barrière de la langue on arrivait à se comprendre et à rigoler comme si il n’y avait aucuns obstacles »12250722_10153864474369391_1408294867_o

Où logeais tu ?

Je loge principalement dans des guesthouse (logement chez l’habitant à partager/dortoirs) quand je reste moins d’un mois. Sinon, je loue une chambre privée tout équipée dans ce qu’on appel un « gosiwon ». L’eau, l’électricité, le gaz, internet, la télé et de la nourriture de base sont compris dans le loyer. Attention, ses chambres sont en général petites et la cuisine commune, un peu comme une résidence étudiante.

Vue depuis la terrasse de chez moi12248644_10153864474264391_415018615_n

Dans ta valise tu as pris ?

Dans ma valise je prends toujours le strict minimum au niveau des vêtements, le shopping étant une étape très importante lors de mes voyages je préfère anticiper le retour et ne pas prendre trop à l’allée.

J’emmène également de quoi immortaliser mes aventures : Mon appareil photo Pentax, ma go-pro, mon portable et mon Mac pour pouvoir vider et stocker tout ce que je capture. J’emmène en général de quoi griffonner quelques croquis lorsque l’envie m’en prends.

Ayant des réactions allergiques assez facilement je prévois également toujours une trousse de secours avec medicaments (selon le pays où je pars les medicaments n’ayant pas la même efficacité je préfères emmené les miens afin d’eviter de courir dans les pharmacies locales ou chez le medecin et ainsi perdre du temps), crèmes et autres pansements.

 Ton quartier / lieu préféré à Séoul ?

Ciel du quartier de Anam12244184_10153864474414391_333180619_n

Mon quartier préféré pour le jour est le quartier de Sinsa avec ses cafés et restaurants conceptuelles où les jeunes coréennes à la pointe de la mode trainent. Et également pour ses boutiques et galeries d’arts.

Et le soir je préfère aller sur Hongdae pour les bars et clubs Hiphop. C’est idéal pour rencontrer des gens et passer un bon moment en s’amusant.

Après il y a beaucoup de lieux que j’adore qui ne sont pas situés dans ses deux quartiers, et pour lesquels j’ai beaucoup d’affection.

Comme par exemple City Hall (aka la mairie de Seoul) dont l’architecture est juste spectaculaire et riche en signification.

 L’intéreur du City Hall12270338_10153864482654391_1790524535_n

Egalement le Dongdaemun plaza qui abrite beaucoup d’expositions d’arts mais egalement la fashion week de Seoul et dont l’architecture est à couper le souffle tant  elle est moderne.

Le Dongdaemun plaza12243664_10153864482444391_457602592_n

Palais Gyeongbokgung12272621_10153864474464391_865698512_n

Et j’apprécie aussi beaucoup les differents palais traditionnels situés dans le quartier de Gwangamun.

Palais de Deoksugung12226384_10153864474559391_1791466840_n

Lieux à ne pas louper ?

Tous les lieux que j’ai cité dans la question précédente, ils sont pour moi immanquables de par leur architecture. Plus la Namsan Tower pour la vue imprenable sur tout Seoul.12268688_10153864474349391_2016747451_o

Vue de Hyehwa, quartier des arts et du theatre (Ps: vous pouvez même voir Namsan Tower tout au fond juche sur la colline)12268599_10153864479874391_34119683_o

 Le pays a t-il eu une influence sur toi ? Sur ton mode de vie, ta vision de voir les choses ?

La Corée a indeniablement eu un impact sur ma vision de voir les choses. Par exemple, les relations et la notion de respect envers ses aînés et cadets est très importante dans la société coréenne, chose qui je trouve à tendance à se perdre en France.

Après la société coréenne est loin d’être parfaite, les gens sont très superfiels et les relations amoureuses comme amicales sont beaucoup basées sur la notion de l’argent ou du profit. De ce que j’ai observé et de par mon vécu, les relations ne sont pas aussi profondes et significatives qu’en France, ce qui m’a amené à redéfinir ma notion de « relation saine et honnête ».

Hyehwa « Les gens on souvent une image pré-conçue des villes comme Seoul, sans ciel bleu et peu de place pour la végétation. C’est tout à fait faux la ville étant partagée entre les montagnes foisonnantes et la rivière Han, la verdure est omniprésente »

12233229_10153864481904391_1307969832_n

J’ai de plus rencontré de nombreuses personnes issues de milieux artistiques variés et cela a été très enrichissant pour mes inspirations personnels.

Et évidemment (ne nous mentons pas), je me suis rendue compte de l’impact de la France et l’admiration vouée à notre pays. Cela n’a fait qu’accroître ma fierté pour notre douce France et sa culture, et avoir pu partager un peu de ça avec les coréens que j’ai rencontré fut un immense plaisir.

En quelques mots vivre un an en Corée m’a definitivement permis d’évoluer et de gagner en maturité de façon très rapide.

Raconte moi un souvenir ou une anecdote marquante !

Des anecdotes je pourrai vous en donner à foison, mais si je devais n’en choisir qu’une il s’agirait probablement de mon premier jour à Seoul lors de ma première visite en 2012.

J’avais alors 19 ans je voyageais seule à l’autre bout du monde dans un pays que je ne connaissais pas et ce pour la première fois de ma vie (oui cela fait beaucoup de premières fois !). J’etais sortie de ma guesthouse le matin, prête et déterminée à decouvrir la capitale sud Coréenne. J’avais decidé de marcher aleatoirement dans le quartier où se situait mon logement (quartier de Hongdae). Mais alors que je marchais sans vraiment trop savoir où j’allais et n’ayant comme points de repère que ma guesthouse et la direction pour prendre le metro, un jeune coréen est venu me tapoter sur l’epaule avant de commencer à m’aborder en anglais, me demandant où était le metro…. Gros fou rire évidemment car dans la multitude de passants, c’est moi la touriste que le jeune avait décidé d’interpeller.

Jeongja dans le Bundang (périphérie de Séoul)

12270323_10153864479179391_1178579757_n

Ayant un assez bon sens de l’orientation, j’ai pu lui indiquer la direction. Mais j’avoue ne pas avoir pu resister au fait de lui demander « Pourquoi moi ?« . Celui-ci avait l’air de ne pas comprendre pourquoi je posais la question et m’a aussitôt rétorqué « Pourquoi vous ne vivez pas ici ? » (second fou rire inévitable). N’etant lui-même pas de Séoul le jeune garçon m’a expliqué qu’au vue de ma démarche determinée et confiante et également de mon jeune âge (la majorité étant à 20 ans en Corée), il en avait juste conclu que je vivais en Corée avec mes parents et que j’habitais dans le quartier.

Quand j’y repense bientôt 4ans après, je me dis que c’était probablement mon destin d’habiter à Seoul, seule ville que j’ai visitée et que j’ai toujours eu l’impression  de connaitre.

Ton prochain voyage ?

J’aimerais beaucoup retourner à Tokyo pendant 2 semaines. Je suis allée au Japon il y a de cela 5ans maintenant et je ne suis restée que quelques jours à Tokyo. Je n’ai donc pas l’impression d’avoir réellement vu tout ce que je voulais voir.

J’aimerai egalement partir aux Etat-Unis, en particulier New York et en Californie car je n’y suis jamais allée.12242082_10153864482854391_413529727_n

 Un endroit où tu rêves d’aller ? D’habiter ?

Je ne rêve pas d’aller à un endroit en particulier et je ne me vois pas non plus habiter de manière définitive dans une ville bien précise. Je veux juste continuer  de découvrir le monde en faisant des escales de façon plus prolongées ou répétées dans les villes où je me sens le mieux et le plus inspirée.

Un grand merci à Charlotte pour ses confidences, en espérant qu’elles vous auront fait voyager autant que nous ! T.