Wishlist d’une bibliothécaire en herbe #1

Après mon petit tour à la Fnac je me suis sentie frustrée. J’avais prévu de m’y rendre pour faire quelques emplettes ( je parle comme une mamie ! ), mais n’ayant pas eu ma paye je n’ai pu que faire une liste des livres que j’aurai aimé acheté. Voici donc ma petite wishlist. Les résumés des livres proviennent d’amazon.fr

Whsi1

Les gens heureux lisent et boivent du café, Agnès Martin-Lugand. (6e50)

 » Ils étaient partis en chahutant. J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture. Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant. Je m’étais dit que j’aurais voulu être avec eux.  » Diane a brusquement perdu son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. Afin d’échapper à son entourage qui l’enjoint à reprendre pied, elle décide de s’exiler en Irlande, seule. Mais, à fuir avec acharnement la vie, elle finit par vous rattraper…  »

Entre mes mains le bonheur se faufile, Agnès Martin-Lugand. (6e20)

Iris étouffe dans sa petite vie étriquée de la bourgeoisie de province. Un mariage qui se délite, un métier frustrant, elle s’échappe dans des drapés vaporeux et de sages petites robes sur mesure. La couture est son refuge, la machine suivant la cadence de son cœur apaisé. Jusqu’au jour de l’explosion, lorsque Iris découvre que ses parents lui ont volé ses aspirations de jeunesse. Alors elle déchire le carcan et s’envole pour suivre la formation dont elle rêvait. Et, de fil en aiguille, sous l’égide autoritaire de l’élégante Marthe, Iris se confectionne une nouvelle vie, dans l’exubérance du Paris mondain.  »

La condition pavillonnaire, Sophie Divry. (7e50)

La condition pavillonnaire nous plonge dans la vie parfaite de M.-A., avec son marie et ses enfants, dans sa petite maison. Tout va bien et, cependant, il lui manque quelque chose. l’insatisfaction la ronge, la pousse à multiplier les exutoires: l’adultère, l’humanitaire, le yoga, ou quelques autres loisirs proposés par notre société, tous vite abandonnées. Le temps passe, rien ne change dans le ciel bleu du confort. L’héroïne est une velléitaire, une inassouvie, une B    ovary…Mais pouvons-nous trouver jamais ce qui nous comble? Un roman profond, moderne, sensible et ironique sur la condition féminine, la condition humaine.

Whsi2

La blouse roumaine, Catherine Cusset (7e50)

«Quand Marc sera parti pour Paris, elle passera avec Al, à Boston ou à S., une nuit entière. Voilà seulement ce qui leur manque : une nuit, une nuit sans limites de temps, sans précipitation et sans peur. Et tout sera accompli.»

L’instant précis où les destins s’entremêlent, Angélique Barberat (7e40)

Kyle a cinq ans lorsqu’il découvre sa mère morte sous les coups de son mari. Recueilli par sa soeur, le petit garçon se réfugie dans la musique. Vingt ans plus tard, il est devenu une rockstar adulée par le monde entier. Mais rien n’efface la colère qui l’habite. Coryn épouse Jack Branningan alors qu’elle a dix-sept ans. Sous ses aspects d’homme parfait, Jack s’avère vite être un mari possessif, jaloux et violent. Un jour, alors que Coryn se promène avec ses deux enfants, l’un d’eux échappe à sa vigilance et se fait renverser par une voiture. A cet instant précis, les destins de Kyle et Coryn s’entremêlent. Mais comment ces deux êtres que tout semble séparer auraient-ils la moindre chance de s’aimer ?

L’immeuble des femmes qui ont renoncés aux hommes, Karine Lambert (6e60)

Cinq femmes d’âges et d’univers différents cohabitent dans un immeuble parisien. Elles ne veulent plus entendre parler d’amour et ont inventé une autre manière de vivre. L’arrivée d’une nouvelle locataire va bousculer leur équilibre. Juliette est séduite par l’atmosphère chaleureuse de cette ruche, à un détail près : l’entrée est interdite aux hommes. Va-t-elle faire vaciller les certitudes de ses voisines ou renoncer, elle aussi ?

Whsi3

La femme au carnet rouge, Antoine Laurain (6e90)

Un matin à Paris, alors qu’il ouvre sa librairie, Laurent Letellier découvre dans la rue un sac à main abandonné. Curieux, il en fait l’inventaire et découvre, faute de papiers d’identité, une foule d’objets personnels : photos, parfum… et un carnet rouge rempli de notes. Désireux de retrouver la propriétaire du sac, Laurent s’improvise détective. A mesure qu’il déchiffre les pages du carnet contenant les pensées intimes de l’inconnue, le jeu de piste se mue progressivement en une quête amoureuse qui va chambouler leurs vies.

Il était une fois dans le métro, Karen Méran ( 16e95 )

Ce que la pétillante Maya préfère dans sa routine quotidienne  » métro, boulot, dodo « , c’est le métro. Elle aime observer les gens et imaginer leur vie. Chef de produits capillaires au sein du service marketing de Beauty Corporation, c’est aussi dans le métro qu’elle trouve les idées de shampoings ou lotions les plus innovantes. Un matin, à la station Saint-Lazare, d’une façon tout à fait inattendue, elle fait la connaissance de Roger, un SDF qui gagne sa vie en vendant Le Guide des restos pas chers. Elle décide alors de l’aider en élaborant une stratégie marketing. L’objectif qu’elle s’est fixé : trouver une idée originale pour que les gens lui donnent un peu plus d’argent et lui permettent de se sortir de l’impasse où il se trouve : pas de logement, pas de travail/pas de travail, pas de logement

Avec lui, Nathalie Poitou (16e)

Est-ce un roman d’amour ? Presque. Le roman d’une rencontre, celle de Marie et Paul qui s’éprennent même si, à l’instant où ils se croisent, l’un et l’autre sont dans une capacité mesurée d’aimer. C’est l’histoire d’un modèle amoureux. Pour Marie, l’amour est tout. Pour Paul, aimer veut dire s’aimer selon ses conditions. C’est une valse amoureuse et aussi un puzzle d’instants amoureux, le récit d’une découverte, celle de la liberté. Parce que chaque histoire d’amour nous construit

Tout cela n’a rien à voir avec moi, Monica Sabolo (6e90)

Que reste-t-il de nos chagrins d’amour ? Depuis le premier jour, les signaux étaient là. Elle : passionnée, fougueuse, pleine d’espoir. Lui : fuyant, changeant, désinvesti. Le déséquilibre est flagrant mais elle s’aveugle, s’élance… s’effondre. Quelques mois plus tard, la rupture est consommée. Une rupture, comme une répétition de son histoire, dont elle nous offre les reliques naufragées : une collection de photos, quelques mots doux, des baisers volés, des briquets dérobés… Chronique de nos amours avortées.

Whsi4

La vie commence à 20h10, Thomas Raphaël (7e90)

Si, si, tout va bien, je vous assure. Après, à trente ans, j’avoue, j’imaginais ma vie un peu différemment. J’aurais bien aimé avoir terminé ma thèse. Avoir un job, un salaire, tout ça. Et si un éditeur avait pu accepter le roman que j’ai écrit secret… Quand une productrice propose à Sophie tout à la fois (un job et la promesse que son roman sera publié), ça sort du coeur : oui! Malheureusement pour elle, le job en question consiste à fabriquer un feuilleton télé. Un feuilleton télé ? Quelle horreur ! En même temps, une double vie, ça n’est pas si compliqué…

Le bonheur commence maintenant, et si on forçait le destin ? Thomas Raphaël (7e90)

« Parfois le destin nous tend des perches. Moi, c’est des pièges qu’il me tend. Ma parade : ranger les rêves au placard. Terminés les envois aux maisons d’édition. Mon métier (prof) et mon homme (Marc) me suffisent largement. LARGEMENT ». Un jour, Sophie Lechat reçoit la carte d’un réalisateur qui souhaite adapter son dernier manuscrit au cinéma. Elle commence par refuser : finis les faux espoirs. Mais quand Marc la quitte, elle se jette à l’eau. Elle n’a jamais été directrice artistique ? Et alors ! Elle n’a plus rien à perdre. Le secret du bonheur : sauter à pieds joints dans les chausse-trapes du destin.

La vie selon Nora, Linda Yellin (9e99)

– J’ai rencard avec quatre hommes cette semaine. Un musicien, un ecrivain, un humoriste et un pharmacien. J’espère trouver au moins l’un d’eux assez potable pour coucher avec.
– Je parie sur le pharmacien. Si la soirée est pourrie, tu pourras au moins lui demander une ordonnance pour des antidépresseurs.
Molly n’a pas froid aux yeux. Pour rédiger sa chronique hebdomadaire dans un magazine en vogue, elle saute en parachute, passe sous des portiques de sécurité en dissimulant des vibromasseurs et s’adonne aux joies du speed-dating. Rien ne l’arrête, sauf l’amour. Le jour ou on lui réclame un article sur les relations amoureuses écrit a la manière de Nora Ephron, la scénariste de Quand Harry rencontre Sally, Molly se sent incapable de relever le défi. Apres des années de vie commune avec un spécialiste du divorce dont elle a fini par se séparer, elle a décide de tourner le dos a l’amour. La voila forcée de le regarder en face. Et si cette épreuve lui donnait l’occasion d’ouvrir les yeux sur celui qui fera de sa vie une romance ?

Whsi5

Demain est un autre jour, Lori Nelson Spielman (7e90)

À la mort de sa mère, Brett Bohlinger pense qu’elle va hériter de l’empire de cosmétique familial. Mais, à sa grande surprise, elle ne reçoit qu’un vieux papier jauni et chiffonné : la liste des choses qu’elle voulait vivre, rédigée lorsqu’elle avait 14 ans. Pour toucher sa part d’héritage, elle aura un an pour réaliser tous les objectifs de cette life list… Mais la Brett d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec la jeune fille de l’époque. Enseigner ? Elle n’a aucune envie d’abandonner son salaire confortable pour batailler avec des enfants rebelles. Un bébé ? Andrew, son petit ami avocat, n’en veut pas. Entamer une vraie relation avec un père trop distant ? Les circonstances ne s’y prêtent guère. Tomber amoureuse ? C’est déjà fait, grâce à Andrew, à moins que…  Malgré tout, Brett va devoir quitter sa cage dorée pour tenter de relever le défi. Et elle est bien loin d’imaginer ce qui l’attend.

La vérité sur l’affaire Harry Quebert, Joël Dicker (9e20)

À New York, au printemps 2008, alors que l Amérique bruisse des prémices de l élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d écrire le nouveau roman qu il doit remettre à son éditeur d ici quelques mois. Le délai est près d expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d université, Harry Quebert, l un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison. Convaincu de l innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l enquête s enfonce et il fait l objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s’est-il passé dans le New Hampshire à l été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ? Sous ses airs de thriller à l américaine, La Vérité sur l Affaire Harry Quebert est une réflexion sur l Amérique, sur les travers de la société moderne, sur la littérature, sur la justice et sur les médias.

Le Paris des merveilles, l’enchantement d’Ambremer, Pierre Pevel (17e90)

À première vue, on se croirait dans le Paris de la Belle Époque. En y regardant de plus près, la tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes ont investi la Seine, les farfadets, le bois de Vincennes, et une ligne de métro rejoint le pays des fées… Dans ce Paris des merveilles, Louis Denizart Hippolyte Griffont, mage du Cercle Cyan, est chargé d’enquêter sur un trafic d’objets enchantés, lorsqu’il se retrouve impliqué dans une série de meurtres. Il lui faudra alors s’associer à Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien…

Si vous avez d’autre livres à me proposer je suis preneuse !

J